Siège fermé fermé tous les 1er mardis de chaque mois


Indemnisation des dégâts de grands gibiers : le Conseil d'État saisit le Conseil Constitutionnel

  • 22 Octobre 2021

La Fédération Nationale des Chasseurs prend acte de la décision prise ce jour par le Conseil d’État de transmettre au Conseil Constitutionnel sa demande de Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) sur la légalité du système d’indemnisation des dégâts de grands gibiers.

Conçu il y a plus de 50 ans, ce système n’est plus viable pour les chasseurs et leurs fédérations. Confrontés à une explosion des populations de sangliers qui n’est pas propre à la France mais existe partout ailleurs dans le monde, les chasseurs et leurs fédérations ne peuvent plus assumer seuls la charge des dégâts aux cultures agricoles qui s’élève à 77 millions d’euros.

C’est pour cela que la FNC a entamé des négociations globales et constructives avec le monde agricole et le Gouvernement pour trouver une solution viable. En parallèle, elle a mandaté le cabinet de Maître Patrice Spinosi pour critiquer devant le Conseil d’Etat puis devant le Conseil Constitutionnel la loi qui fonde ce régime d’indemnisation.

La décision du Conseil d’État, qui par cette transmission reconnaît le caractère sérieux de la demande de réforme du système d’indemnisation qui, rappelons-le, avait été votée à une très large majorité dès octobre 2019 lors d’un congrès de la FNC réunissant tous les représentants des fédérations départementales des chasseurs. L’explosion de populations de sangliers est un phénomène mondial et, dans un contexte de spéculation sur les cours des denrées agricoles, il n’est plus possible de laisser aux seuls chasseurs la charge des dégâts. »
Willy Schraen, Président de la FNC