Siège fermé fermé tous les 1er mardis de chaque mois


Biodiversité: l'impact incontestable des chats errants

  • 26 Mai 2020

Après de vives polémiques au sujet du chat, il est opportun de se focaliser sur les nombreuses études françaises ou étrangères qui concluent de la même façon.

Le chat errant fragilise les populations de petits vertébrés (oiseaux, reptiles, mammifères) et serait à l'origine de la disparition de certaines (Marc DUQUET, Ornithoscience).

Une étude réalisée en 2013 par Scott R. Loss et d'autres du smithsonian Conservation Biology Institute et du US Fish and Wildlife Service ont déterminé que le chat errant tue environ 1,3 à 3,7 milliards d'oiseaux et 6,3 à 22,3 milliards de mammifères par an aux USA.

Toutes les associations de protection de la nature sont d'accord sur le sujet et préconisent vivement une prise de conscience pour limiter l'impact du chat.

La Fédération Nationale des Chasseurs recommande même la lecture de la fiche pédagogique de la LPO !



Documents à télécharger